régler

régler [ regle ] v. tr. <conjug. : 6>
• 1288; de règle
ICouvrir de lignes droites parallèles pour écrire. Régler du papier avec une règle. Régler du papier à musique. Machine à régler : régleuse. II
1(reigler sa vie 1538; intr. « gouverner » XIVe) Vx ou littér. Assujettir à des règles, diriger ou modérer. « Régler sa dépense avec économie » (Molière).
(1640) Mod. RÉGLER ... SUR. Régler sa conduite sur qqn, agir en le prenant pour modèle. « réglant son pas sur le sien » (Balzac). Régler sa conduite sur les circonstances. accorder (à), conformer (à).Pronom. Se régler sur qqn. suivre.
(Sujet chose) Littér. Servir de règle, de principe directeur à. C'est la mode qui règle leurs goûts. dicter.
2Fixer, définitivement ou exactement. Régler le sort de qqn. Régler les termes d'un accord. arrêter. « Il avait demandé de régler lui-même le programme de cette dernière journée » (Loti). établir.
3(1670) Résoudre définitivement, terminer. Régler un problème, une question. Régler une affaire. arranger, conclure. (Pass.) L'affaire s'est réglée à l'amiable. Arbitre chargé de régler un litige. Régler une querelle. vider.
4(1690) Comptab. Régler un compte, l'arrêter et le payer. ⇒ liquider, 2. solder.
Loc. fig. Régler son compte à qqn, se venger de lui, le punir par la violence; le tuer. Avoir un compte à régler avec qqn.
Cour. Payer (une note). Régler sa note d'hôtel, ses factures. acquitter. Régler son addition, au restaurant. Absolt Laissez, c'est moi qui vais régler. Régler par chèque, en espèces ( réglable) . Payer (un fournisseur). Régler le boucher, le boulanger.
5(1674) Amener (un mouvement) à la vitesse ou au rythme convenable, ou (un phénomène) au degré d'intensité voulu. Mettre au point ou remettre (un dispositif, un mécanisme, un appareil) en état de fonctionner correctement, à l'emplacement convenable. Régler la flamme d'une lampe, le débit d'un robinet, le ralenti d'un moteur. Faire régler les phares de sa voiture. Régler sa montre, la mettre à l'heure exacte. Régler le thermostat d'un chauffe-eau à 40°. Régler le tir : faire en sorte que les coups se rapprochent du but visé. Régler le son. Régler la lumière. variateur. Régler la couleur d'une image télévisée. Pronom. (Pass.) Ce radiateur se règle facilement.
⊗ CONTR. Dérégler; déranger.

régler verbe transitif (de règle) Marquer du papier de lignes droites parallèles, tracées à la règle ou imprimées : Régler une page pour y noter de la musique. Fixer quelque chose dans ses détails ou dans son ensemble : Régler le programme d'un colloque. Donner une solution complète, définitive à quelque chose qui fait problème : Chercher un médiateur pour régler un conflit. Agir en conformité avec quelque chose ou avec quelqu'un : Régler sa conduite sur les circonstances. Littéraire. Soumettre ses sentiments à une règle, les discipliner : Apprendre à régler ses désirs. Payer ce qu'on doit : Régler une facture. Régler le plombier. Mettre au point un fonctionnement, une opération en agissant sur l'appareil qui le permet : Régler le ralenti d'un moteur. Mettre un mécanisme en conformité avec un autre mécanisme, créer les conditions pour qu'un mécanisme déclenche tel phénomène : Réglez votre montre sur la mienne. Régler le four sur 200 °C. Mettre une machine, un dispositif en état de fonctionner correctement : Faire régler les phares de sa voiture.régler (citations) verbe transitif (de règle) Adenet le Roi vers 1240-vers 1300 Bien doit chascuns son affaire arréer A ce qu'il puist sa vie en bien user. Les Enfances Ogier régler sa conduite ● régler (difficultés) verbe transitif (de règle) Conjugaison Attention à l'accent sur le premier e, tantôt grave, tantôt aigu : je règle, nous réglons ; il réglera. ● régler (homonymes) verbe transitif (de règle) réglet nom masculinrégler (synonymes) verbe transitif (de règle) Fixer quelque chose dans ses détails ou dans son ensemble
Synonymes :
- aménager
- arrêter
- établir
Donner une solution complète, définitive à quelque chose qui fait problème
Synonymes :
Littéraire. Soumettre ses sentiments à une règle, les discipliner
Synonymes :
- maîtriser
- modérer
- tempérer
Payer ce qu'on doit
Synonymes :
Mettre au point un fonctionnement, une opération en agissant sur...
Contraires :
- déglinguer (familier)
- dérégler
- détraquer

régler
v. tr.
rI./r Couvrir de lignes droites parallèles.
Pp. adj. Se dit d'un papier où sont tracées des lignes parallèles pour faciliter l'écriture.
rII./r
d1./d Litt. Diriger ou modérer suivant des règles. Régler sa conduite.
|| Régler sa conduite sur qqn, le prendre pour modèle.
v. Pron. Se régler sur qqn.
d2./d Fixer, déterminer, arrêter d'une manière précise ou définitive. Régler l'ordre d'une cérémonie.
d3./d Régler une chose, la terminer, la résoudre définitivement. Régler ses affaires.
|| v. Pron. Leur différend s'est réglé à l'amiable.
d4./d Régler un compte, l'arrêter, payer ce que l'on doit.
d5./d Par ext. Payer (une dette, un fournisseur). Régler sa note de restaurant. Régler le boutiquier.
|| Absol. Régler en espèces, par chèque.
d6./d Mettre au point (un mécanisme, un appareil), amener (un phénomène) à se produire convenablement. Régler sa montre, la mettre à l'heure. Régler le ralenti d'un moteur. Régler un téléviseur.

⇒RÉGLER, verbe trans.
I. — Tracer à l'aide d'une règle, ou d'un appareil qui en tient lieu, des lignes droites parallèles sur une surface unie, le plus souvent sur du papier. Le soir, à l'étude, il tira ses bouts de manches de son pupitre, mit en ordre ses petites affaires, régla soigneusement son papier (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 4). Il employait son temps à régler du papier à musique (BERLIOZ, Souv. voy., 1869, p. 231).
II. — Adapter ou organiser en vue d'une certaine fin.
A. — [Le suj. désigne une pers.]
1. [L'obj. désigne un appareil, un dispositif, un mécanisme ou un aspect de son fonctionnement] Faire fonctionner correctement; adapter la position, le rythme, l'intensité, la production ou la dépense d'énergie au résultat que l'on veut obtenir. Régler les freins, le ralenti d'un moteur, d'une voiture; régler les éclairages; régler le fonctionnement de, le mouvement de. La tour du beffroi fait l'effet d'une vaste cheminée, dont on peut régler le tirage de manière à renouveler l'air avec plus ou moins de rapidité (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 124). Un poétique décor dont les éclairages étaient réglés avec un goût parfait (L. SCHNEIDER, Maître opérette fr., 1924, p. 237).
Régler une horloge, une pendule, un réveil. Je venais régler ma montre sur la pendule (LABICHE, Fille bien gardée, 1850, 15, p. 312).
Régler à. Le diapason normal est réglé à 870 vibrations (WIDOR, Techn. orch. mod., 1904, p. III). La vapeur est envoyée dans la conduite de chauffage d'un train par un robinet spécial qui permet de régler à une valeur convenable la pression dans cette conduite (BAILLEUL, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 52).
[P. méton. de l'obj.] Mettre une pièce ou une commande dans une position qui entraînera la bonne marche de l'ensemble. Régler une manette, un curseur. Empl. pronom. Ce n'est pas autrement que se règlent, sur un prix donné les balances automatiques (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 262).
P. anal. [L'obj. désigne un organisme végét.] Il faut le régler [l'arbuste] à vivre lentement, pour vivre longuement (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 109).
2. [L'obj. désigne l'activité d'êtres animés] Organiser de façon ordonnée et adaptée à une fin.
a) Dans le domaine du concr. Régler la circulation. Devant chaque attelage, un homme (...) allait, une baguette à la main, réglant l'allure des animaux (MAUPASS., Mont-Oriol, 1887, p. 75):
1. Les Romains construisirent de splendides chaussées, mais ne créèrent pas de principe nouveau. Ils se montrèrent même incapables de régler le trafic urbain de façon satisfaisante, leurs rues étant trop étroites pour permettre la circulation des véhicules pendant le jour.
LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 178.
En partic., dans le domaine du spectacle. Régler un ballet. Il est impossible de régler un défilé (...) si le cortège ne circule pas, au préalable, sur les praticables du dernier plan pour venir serpenter ensuite sur le plancher de l'avant-scène (MOYNET, Machinerie théâtr., 1893, p. 78). Alors on ramasse tous ses pauvres sous pour payer, tant par semaine, le maître de ballet qui vous règle un numéro (COLETTE, Music-hall, 1913, p. 236).
P. ext. Régler une/la cérémonie. Nous venons (...) régler les cérémonies du mariage. Nous aurons orgue et grande pompe, toute celle qu'on peut avoir dans la simple Abbaye-aux-Bois (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1838, p. 220).
Régler le tir.
[P. méton. du suj.] Des instruments plus doux qui vibraient en cadence Imprimaient à leurs pieds la grâce d'une danse; La musique réglait leurs génuflexions (LAMART., Chute, 1838, p. 1014). [Les cadences] règlent la respiration dans le chant ainsi que dans toute exécution musicale, et elles ont une influence particulière sur les procédés et les effets harmoniques (REBER, Harm., 1949, p. 40).
b) Dans le domaine de l'abstr. Régler les actions, l'existence, les rapports, les relations de.
Régler sur. Mener une action en prenant qqc. pour point de référence, pour modèle. Souplesse à régler notre conduite sur les exigences de la réalité et aptitude à prendre du recul sur le jeu des forces extérieures, sont deux principes complémentaires de la vie normale (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 337). Empl. pronom. Les éditeurs s'étaient contentés trop aisément: ils avaient comme oublié qu'il existait un texte original manuscrit, sur lequel il aurait fallu se régler pour rectifier sans superstition tout ce qui en valait la peine (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 324).
Régler le destin, le sort de qqn. L'aréopage formé par les grands États pour régler le sort des ennemis et pour organiser la paix (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 90).
Empl. pronom. Mon sort se réglait sans qu'on prenne mon avis (CAMUS, Étranger, 1942, p. 1193).
P. anal., rare. [En parlant d'un inanimé] Certaines précautions accessoires dans l'organisation de la chaîne, notamment en vue de régler le sort des pièces mauvaises (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p. 71).
Tout est réglé d'avance. Voilà, c'est fini, il n'y a plus rien à savoir. Tout est parfaitement clair, tout est réglé d'avance et je suis très contente. Je suis libre, je n'ai à m'inquiéter de rien, c'est un autre qui me mène (CLAUDEL, Annonce, 1912, prol., p. 20).
3. P. ext., littér.
a) Fixer. Je m'engage alors à vous faire céder les terres que vous réclamez, et dont vos députés et les nôtres doivent régler les limites (CHATEAUBR., Natchez, 1826, p. 319).
[En parlant des horaires, du calendrier] L'heure du dîner aura été réglée de manière à ce que le déjeuner ait passé avant qu'on se mette à table (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 242). Les mois chez les Hébreux étaient réglés sur les lunaisons (CHAUVE-BERTRAND, Question calendrier, 1920, p. 25).
♦ [P. méton. du suj.]:
2. Cette constellation [Sirius] se lève, le soir, à la fin de novembre, passe au méridien à minuit à la fin de janvier, et se couche à la fin de mars. Elle a joué le plus grand rôle dans l'astronomie égyptienne, car c'est elle qui réglait le calendrier antique.
FLAMMARION, Astron. pop., 1880, p. 724.
b) Influencer de façon déterminante. On nous a séparés à grand'peine. Il a dix-huit ans, c'est un saint-cyrien, il est courageux, mais je le règle. Je le tiens comme j'ai vu l'oncle Chadenas tenir des cochons (VALLÈS, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 389). Gide par elle [la Nouvelle Revue Française], a réglé l'opinion des jeunes hommes que nous étions entre 1910 et 1914 (MAURIAC, Mém. intér., 1959, p. 185).
c) Rare. Régler que. Décider que. Dieu a réglé qu'il y aurait toujours des pauvres, afin que les riches se consolassent pieusement de ne l'être pas (BLOY, Désesp., 1886, p. 196).
B. — [Le suj. désigne une chose] Déterminer. Nous devons nous contenter dans l'ordre religieux de connaissances pratiques qui règlent notre conduite (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 1282).
Régler la marche des choses. Les lois générales qui règlent la marche des choses, se nomment des principes, du moment qu'il s'agit de leur application (SAY, Écon. pol., 1832, p. 13).
Empl. pronom. Se régler sur. Ses paroles, ses actes, toute sa conduite se règlent tout autant sur le modèle tribal (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 347).
III. — [En parlant de pers. ou, p. méton., de ce qu'elles imposent]
A. — Normaliser, codifier. Synon. réglementer. La loi de Sparte réglait la coiffure des femmes (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 284). Une loi organique réglera le mode de présentation du budget (Constitution de 1946 ds Doc. hist. contemp., p. 185):
3. La manière dont l'Assemblée installe un gouvernement et les conditions dans lesquelles elle peut l'obliger à démissionner ont été réglées avec soin dans la Constitution.
LIDDERDALE, Parlement fr., 1954, p. 63.
Empl. pronom. passif. À défaut de conventions particulières, ces contrats se règlent par les principes qui suivent (Code civil, 1804, art. 1803, p. 327).
B. — Modérer, tempérer. Régler les dépenses.
Au fig. Régler les désirs, les passions. Il lui restait [au poëte-orateur] à régler sa force, à modérer son essor, à se mettre au niveau des oreilles qui l'écoutaient (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 358). Le vieil ingénieur voulait enseigner les mathématiques à son élève [Nodier], espérant qu'elles pourraient régler et tempérer une imagination dont l'ardeur lui inspirait de sérieuses inquiétudes (MÉRIMÉE, Portr. hist. et littér., 1870, p. 119).
IV. — Mettre un terme à, conclure, résoudre définitivement, arrêter.
A. — Régler (une affaire, un problème). Nous n'avons pas réglé la question des Traductions! M'appartiennent-elles? (FLAUB., Corresp., 1877, p. 34).
Rare. Mettre à jour. À huit heures il rentrait, réglait sa correspondance ou lisait (BOURGET, Disciple, 1889, p. 14).
En partic. [Le compl. désigne un conflit] Régler une querelle. Si le conflit d'Indochine n'est pas réglé — et réglé très vite — c'est le risque de la guerre (MENDÈS-FRANCE, 1954 ds Doc. hist. contemp., p. 196). Empl. pronom. passif. Là où les liens de parenté prédominent et où les disputes se règlent sur une base personnelle, la preuve de la culpabilité n'entre pas en ligne de compte (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 316).
DR. Régler de juges. ,,Désigner, entre deux tribunaux également saisis de la même affaire et s'affirmant tous deux compétents ou incompétents, celui qui aura définitivement à en connaître`` (ROLAND-BOYER 1983). Nul ne pourra recourir à la cour de cassation pour être réglé de juges; sauf à se pourvoir devant la cour royale contre la décision portée par le tribunal de première instance ou le juge d'instruction (Code instr. crim., 1808, art. 539, p. 786).
B. — [Le compl. désigne une somme d'argent, un bien, p. méton., un compte, une facture] Payer (les montants qui sont dus). Régler des frais, une note; régler son mois à qqn. Toutes les dépenses engagées au cours de l'année doivent être réglées au 31 décembre (LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p. 180). Il faut un comptable pour régler les cachets, un régisseur pour organiser les programmes (MATRAS, Radiodiff. et télév., 1958, p. 38).
Régler avec qqn. [Le compl. désigne celui à qui l'on doit] Arrivé à Montpellier (...) il faut régler avec le conducteur. Régler est un terme délicat pour payer (STENDHAL, Mém. touriste, t. 3, 1838, pp. 178-179). [Le compl. désigne le payeur] Madame Bergeret, à qui M. Bergeret ne donnait plus d'argent, disait: « Vous réglerez avec monsieur » (A. FRANCE, Mannequin, 1897, p. 302).
Régler qqn. Régler le boucher. M. Baslèvre descendu le premier se mit en mesure de régler le chauffeur (ESTAUNIÉ, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 241).
[P. méton.]
Régler le mois, le trimestre.
Régler l'ardoise (fam.). Tu sais, petite crotte chérie, ça m'agace à la fin que tu règles toujours l'ardoise; la prochaine fois, ce sera ma tournée (FRANCE 1907).
Au fig., pop., fam. Régler son compte à qqn; régler le trimestre à qqn (vieilli). Faire subir à quelqu'un le châtiment qu'on estime qu'il mérite. Trimestre (régler le trimestre à quelqu'un). Lui flanquer une pile (MERLIN, Lang. verte troupier, 1888, p. 86). On les vit [les deux diables verts de la Kommandantur] par les soupiraux s'en aller à bicyclette avec leurs grands chiens. On aurait bien couru derrière pour leur régler leur compte, mais on n'osa pas (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 413). Avoir un/des compte(s) à régler avec qqn. Attendre d'avoir une occasion de se venger de quelqu'un. Il fit armer les faubouriens tout de suite, pensant qu'ils avaient un vieux compte à régler avec les messieurs de la section Lepelletier et des environs (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 378).
SPORTS. ,,Battre son adversaire après une lutte serrée`` (PETIOT 1982). Qu'on recoure le match, et il réglera son adversaire aussi facilement (R. SAINT-MAURICE, Le Recordman, 1898, ibid).
REM. Réglant, -ante, part. prés. en empl. adj. a) [Corresp. à supra II A 1] L'emploi de systèmes isochrones comme organes réglants des instruments horaires mécaniques (BASSERMANN-JORDAN, Montres, horl. et pend., 1964, p. 169). b) [Corresp. à supra III] La puissance réglante, dont la puissance exécutive et la puissance législative ont besoin pour se tempérer réciproquement (DESTUTT DE TR., Comment. sur Espr. des lois, 1807, p. 154).
Prononc. et Orth.:[], (il) règle []. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Conjug. v. abréger. Étymol. et Hist. I. 1. 1269-78 « gouverner quelqu'un » (JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 19873); « gouverner quelque chose » Jupiter, qui le monde regle (ID., ibid., 20065); en partic. a) ca 1470 « soumettre à une règle ses actions, sa pensée » ici pronom. soy régler seloncq eux « se régler sur, suivre l'exemple de » (GEORGES CHASTELLAIN, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. V, p. 39); cf. fin XVIe s. se regler sur son modelle (PASQUIER, Recherches de la France ds IGLF, p. 786); b) ca 1470 reglé part. passé adj. « assujetti à une certaine discipline morale, intellectuelle » gens réglés et paisibles (GEORGES CHASTELLAIN, op. cit., t. III, p. 160); 2. 1538 « diriger en tant que règle ou principe » loy qui reigle les juges (EST.); 3. 1629 « assujettir à un ordre déterminé, fixer dans ses détails » (CORNEILLE, Melite, I, 1, p. 41); d'où réglé part. passé adj. « assujetti à un ordre régulier » 1654 troupes réglées « troupes régulières » (LA ROCHEFOUCAULT, Mém. [année 1649], éd. J. Gourdault, t. II, p. 112); 4. 1654 « résoudre, trancher une question délicate » regler un diférend (ABLANCOURT, Lucien ds RICH. 1680); 1686 réglé part. passé adj. « qui a obtenu une solution définitive » (BOSSUET, Oraison funèbre de Michel Le Tellier ds Œuvres funèbres, éd. J. Truchet, p. 328); 5. 1690 « payer ce qu'on doit » (FUR.); d'où 1887 fig. et fam. régler son compte à qqn (ZOLA, Terre, p. 484); [1851 régler le compte de qqn (POIT.)]. II. 1288 « marquer le papier de lignes droites parallèles, tracées à la règle » (Compte, 89 B ds C. A. BEVANS, The old french vocabulary of Champagne, p. 45: pour parchemin et regler rolles et quaiers); 1640 papier reglé « qui porte des lignes droites régulièrement espacées » ici fig. il est Reiglé comme un papier de musique (OUDIN Curiositez). III. 1575 reglée part. passé adj. fém. « qui a ses règles » bien reglée de ses mois (PARÉ, Anat., V, 18 ds Œuvres compl., éd. J.-F. Malgaigne, t. I, p. 352); cf. 1658 [filles] qui sont réglées de leurs fleurs (Th. GELÉE, Anat. fr., p. 328 ds BRUNOT t. 6, p. 607, note 6). IV. 1688 « mettre un mécanisme, un appareil... en état de fonctionner selon les conditions voulues » on regla le mécanisme à trente tours de roue par minute (CORN., Théâtre préface, édit. de 1682 ds LITTRÉ); fin XVIIe s. regler une horloge (BOIL[EAU] ds Trév. 1704). Dér. de règle; dés. -er. Fréq. abs. littér.:2 497. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 3 168, b) 3 508; XXe s.: a) 2 996, b) 4 228.
DÉR. 1. Réglable, adj. [Corresp. à supra II A 1] Qui peut être réglé. Hauteur, puissance réglable; table chauffante à température réglable. Un couteau dont la position est réglable (AMADOU, Parapsychol., 1954, p. 282). Des électrons d'énergie réglable (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 218). [], [-] (< règle). Att. ds Ac. 1935. 1re attest. 1842 (Ac. Compl.); de régler, suff. -able. 2. Régloir, subst. masc., vx. a) ,,Instrument qu'on emploie pour régler le papier`` (CHESN. t. 2 1858). b) ,,Planche pour régler dont se servent les graveurs de musique`` (CHESN. t. 2 1858). [], [-]. Seul MARTINET-WALTER 1973 [-], [-]. 1res attest. 2e moit. XIIIe s. « instrument qui sert à régler le papier » en rigles ou en rigleoirs (Dit de la Maaille, éd. H. Omont, 175 v °, p. 351), attest. isolée, 1723 « instrument des cordonniers » (SAVARY); de régler, suff. -oir.

régler [ʀegle] v. tr. [CONJUG. céder.]
ÉTYM. 1288; de règle.
———
I Tracer ou imprimer des lignes droites parallèles, verticales ou horizontales ( Réglure) sur (une surface). || Régler du papier avec une règle, un régloir. Tirer (des lignes). || Régler du papier à musique.Absolt. || Machine à régler ou régleuse.
———
II
1 (1538, reigler sa vie; intrans., « gouverner », XIVe). Vx ou littér. Assujettir à des règles, à une discipline. Conduire, diriger, commander. || Régler un État. Organiser. || Régler sa vie (→ Connaître, cit. 35).Spécialt. Disposer avec mesure, ne pas laisser dépasser un certain niveau. Modérer. || Régler son ambition (→ Aveugler, cit. 4), ses désirs (→ Heureux, cit. 45). || Régler sa dépense.
1 Deux lois suffisent pour régler toute la République chrétienne, mieux que toutes les lois politiques.
Pascal, Pensées, VII, 484.
2 (…) il est moins facile de régler le cœur que de le troubler.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 141.
(1640). Mod. || Régler… sur. || Régler sa conduite sur qqn, sur qqch. : agir en prenant qqn pour modèle, qqch. pour règle, pour principe directeur (→ Fuir, cit. 24; leçon, cit. 13). || Régler sa conduite sur les circonstances. Accorder (à), conformer (à), harmoniser (avec). || Régler son goût sur celui de qqn. Modeler (sur).Vx. || Régler sa conduite, sa volonté à…Régler sa marche, la cadence de ses pas sur un air de musique. aussi Cadencer (→ Exécuter, cit. 15).
3 Elle obéit, posa sa tête soudain rafraîchie sur le cœur du jeune homme, qui réglant son pas sur le sien, douce et attentive conformité, la mena vers une place (…)
Balzac, Séraphîta, Pl., t. X, p. 471.
4 (…) il résolut enfin d'imiter ces grands hommes, de régler sa vie sur les leurs et d'égaler leurs vertus par les siennes.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 5e tableau, I.
Régler ses dépenses d'après ses ressources. Mesurer (→ Épargne, cit. 6).
(1538; sujet n. de chose). Servir de règle, de principe directeur, régir une activité. Gouverner (supra cit. 14), présider (à). || C'est la mode qui règle leurs goûts. Dicter (supra cit. 7). → Donner le ton (2. Ton).
2 (1629). Décider, fixer, déterminer définitivement ou exactement. || Régler le destin, la destinée, le sort de qqn (→ Fluxion, cit. 3).Vx. || Régler que… Décréter, disposer (II., 1.); → Lieutenant, cit. 4.Régler les prix des denrées. Taxer. || Régler le détail d'un programme. Calculer, disposer (supra cit. 5), établir, ménager. || Régler les termes d'un accord. Arrêter (supra cit. 45). || Régler la date, le lieu d'une entrevue. Convenir (de). || Régler un ordre de succession. || Régler l'ordre d'une hiérarchie. Hiérarchiser. || Régler les rangs, l'étiquette, les préséances, un cérémonial (cit. 2). || Le protocole règle l'ordre du cortège. Dicter (3.), fixer. || Régler l'étendue des coupes annuelles dans un bois. Aménager. || Régler les proportions d'un mélange. Doser.
5 Il avait demandé de régler lui-même le programme de cette dernière journée, et se renfermait pour l'instant dans un deuil silencieux.
Loti, Aziyadé, IV, XVII.
3 (1654). Résoudre, terminer. || Régler un problème (→ Achoppement, cit. 4), une question (→ Légat, cit. 1; préambule, cit. 6). || Régler une affaire. Arranger, conclure, finir (en finir avec). || Régler une affaire rapidement, sans attendre, (fam.) en cinq sec. Terminer. || Régler un débat, un différend (cit. 4), un litige (cit. 3), un conflit. || Arbitre chargé de régler un litige. Arbitrer, statuer (sur). || Régler une querelle. Vider.
6 Le camarade était chez lui. La question fut réglée sur-le-champ.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 138.
4 (1690). || Régler un compte, un mémoire, l'arrêter et le payer. || Apurer, régler et solder un compte. Liquidation; liquider, solder. — ☑ Fig., cour. Régler son compte à qqn, se venger de lui, le punir par la violence. Compte (cit. 5, 6 et 7).Avoir un compte à régler avec qqn.
Payer (une addition, une note, etc.). Payer. || Régler le prix de sa pension, sa note d'hôtel, ses factures, sa cotisation. Acquitter.Absolt. || Laissez, c'est moi qui vais régler.
7 (…) comme il regardait les murs d'un œil vague, sans parler de payer, bien que l'invitation vînt de lui, Jean régla la note.
Zola, la Terre, II, VI.
7.1 — Jamais M. Darteau ne s'est trouvé dans l'impossibilité de régler une facture ou une somme importante ?
— Monsieur le juge, les factures ou les sommes importantes étaient réglées par chèque.
— Je vous parle des sommes qu'il réglait au comptant ?
René Floriot, La vérité tient à un fil, p. 49.
Payer (un fournisseur, etc.). || Régler le boucher, le boulanger. || Régler son médecin. Honorer (supra cit. 28). || Régler par chèque. Couvrir (supra cit. 35). || Régler un fournisseur (cit. 3).
5 (1674). Amener (un mouvement) à la vitesse ou au rythme convenable, un phénomène au degré d'intensité voulu. Mettre au point (1. Point) ou remettre (un dispositif, un mécanisme, un appareil) en état de fonctionner correctement. Réglable, réglage, régleur, régulateur, régulation. || Régler la marche (→ Heure, cit. 1), les mouvements d'une horloge (cit. 9). || Régler la flamme (1. Flamme, cit. 6) d'une lampe, le débit d'un robinet, le régime d'une machine, le jeu d'un appareil. || Régler sa montre, la mettre à l'heure exacte. || Régler le thermostat d'un chauffe-eau à 80°. || Régler un récepteur sur telle longueur d'onde. || Régler la hausse à 2 000 mètres.Régler le tir.
8 Elle prenait évidemment beaucoup de plaisir à tirer de l'eau en évitant de s'éclabousser, à régler une flamme de gaz (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, IV, p. 30.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
——————
se régler v. pron.
ÉTYM. (XIVe, se rieugler « se gouverner », en parlant d'une ville).
1 (Réfl.). Vx. Se conduire avec mesure, se modérer, se discipliner.
(1640). Mod. || Se régler sur… : agir en prenant qqch. ou qqn pour règle, pour exemple, pour guide (→ vx, Se mouler sur). || Se régler sur un modèle. Conformer (se); → Naturel, cit. 20. || Se régler sur l'expérience (→ Opportunisme, cit. 2). || Se régler sur son cœur, sur sa raison. Consulter (supra cit. 8), suivre. || Se régler sur quelqu'un (→ Côté, cit. 21).
2 (1662; passif). Être réglé. || Il se demanda sur quels principes (cit. 13) se réglait sa vie quotidienne.L'affaire s'est réglée sans difficulté.Cet appareil se règle au moyen d'une vis moletée.
——————
réglé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (1220, riglé).
———
I
1 (1640). Qui porte des réglures, des lignes parallèles. || Papier, cahier, registre réglé.
9 Sur un gros registre de comptes, vierge de comptabilité, réglé de bleu en lignes horizontales, de rouge en colonnes verticales (…)
Colette, l'Étoile Vesper, p. 95.
2 (1875). Géom. || Surface réglée, engendrée par une droite qui se déplace selon une loi posée a priori.
———
II
1 (1559). Qui est soumis à des règles, à une discipline, qui se déroule dans l'ordre, avec régularité. || État bien réglé (→ 1. Loi, cit. 5). || Maison bien réglée. Ordonné, organisé (→ Défaut, cit. 39). || Une liberté, une hardiesse sage et réglée. Mesuré (→ Chaîne, cit. 15; impossible, cit. 2). || Imagination (cit. 16) réglée. || Mouvement réglé. Régulier (→ Imprimer, cit. 15). || Marche réglée. || Pouls réglé. Uniforme. || Vie réglée. Régulier (→ Bien-être, cit. 1). || Heures réglées. 1. Fixe (→ Fièvre, cit. 2). — ☑ Fam. C'est réglé : cela arrive avec une régularité mathématique.(Par jeu de mots).C'est réglé comme (du) papier à musique (supra cit. 28).
10 À des heures réglées je quittais mon ouvrage (…)
Flaubert, la Tentation de Saint Antoine, I.
11 Observez qu'un groupe d'enfants, faute d'un jeu réglé, en vient bientôt à la brutalité informe.
Alain, Propos, 27 déc. 1921, Dénouer.
(1654). Vx. || Troupes réglées, permanentes, régulières (I., 4.). || Compagnies réglées (→ Gendarme, cit. 2).
2 (1559). Vx ou littér. Qui mène une vie sage et ordonnée; qui est régulier (II., 2.) dans ses habitudes, exact, méthodique. || Un homme réglé. Rangé, sage (→ Fantasque, cit. 3; immodéré, cit. 6). || La bourgeoisie réglée d'autrefois (→ Induire, cit. 3).(Par jeu de mots).Être réglé comme une horloge, comme du papier à musique (cf. Avoir des habitudes régulières). || Il est réglé comme un chronomètre. Exact.
3 Qui a été décidé, fixé, déterminé définitivement ou exactement. || C'est une chose réglée. || Tout est réglé. Décidé. || Procéder selon un ordre réglé d'avance. Calculé, déterminé, fixé, et aussi systématique. — ☑ Coupe réglée. 1. Coupe.
4 Terminé, résolu. || Voilà un problème réglé. || L'affaire est réglée. aussi 1. Dire (tout est dit).
12 Je considère donc mon affaire des trois mille francs comme une affaire réglée.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, III, I.
5 (1676; en parlant d'un mécanisme, d'un appareil…). Qui a été disposé de manière à fonctionner correctement, à se maintenir à un certain régime, etc. || « La perfection d'une pendule est d'être réglée » (→ Juste, cit. 29, Vauvenargues). || Carburateur mal réglé.
13 Sa montre était toujours réglée avec une extrême exactitude. Il s'arrangeait même pour mettre l'aiguille des minutes en accord avec celle des secondes.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, XIX, p. 211.
———
III (1658). Qui a ses règles. || Cette fillette n'est pas encore réglée, menstruée. Former (p. p. adj), nubile.(1718). || Femme mal, bien réglée.
CONTR. Dérégler; déranger. — (Du p. p.) Déréglé, fou; bohème, dévergondé…; libre.
DÉR. Réglable, réglage, règlement, régleur, régloir, réglure. — (Du p. p.) Réglément. — (Du même rad. lat.) V. aussi Régulateur, régulation.
COMP. Prérégler.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • regler — Regler. v. a. Tirer des lignes avec une regle sur du papier, du parchemin, du velin, du carton, &c. Regler du papier. regler une exemple. regler du papier pour noter de la musique. Regler, signifie fig. Conduire, diriger suivant certaines regles …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Regler — ⇒ Regelkreis …   Deutsch wörterbuch der biologie

  • regler — rȅgler m DEFINICIJA 1. regulator, kontrolor 2. naprava kojom se vrši reglaža, ventil za podešavanje ETIMOLOGIJA vidi reglaža …   Hrvatski jezični portal

  • Regler — Blockschaltbild eines einfachen Standardregelkreises, bestehend aus der Regelstrecke, dem Regler und einer negativen Rückkopplung der Regelgröße y (auch Istwert). Die Regelgröße y wird mit der Führungsgröße (Sollwert) w verglichen. Die… …   Deutsch Wikipedia

  • régler — (ré glé. La syllabe ré prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je règle, excepté au futur et au conditionnel : je réglerai) v. a. 1°   Tirer avec la règle des lignes sur du papier.    Régler les cartons, en couper les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RÉGLER — v. tr. Tirer avec la règle des lignes droites sur du papier, du parchemin, du carton, etc. Régler du papier pour écrire droit. Régler du papier pour noter de la musique. Il signifie, au figuré, Conduire, diriger suivant certaines règles,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • RÉGLER — v. a. Tirer avec la règle des lignes sur du papier, du parchemin, du vélin, du carton, etc. Régler du papier pour écrire droit. Régler du papier pour noter de la musique.   Il signifie figurément, Conduire, diriger suivant certaines règles,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Regler — Regulator; Modulator; Regulierer; Steuergerät * * * Reg|ler 〈m. 3〉 Vorrichtungen zur Regulierung von Arbeitsvorgängen u. Zuständen (TemperaturRegler) * * * Reg|ler, der; s, [zu ↑ regeln (2)] ( …   Universal-Lexikon

  • Regler — This very unusual name derives from the old French Rigoleur and is probably job descriptive for a professional comedian or even a court Jester, one employed to be funny. The earliest recording date, in England strongly suggests a huguenot origin …   Surnames reference

  • Regler — der Regler, (Aufbaustufe) Vorrichtung, mit der man etw. regulieren kann Beispiele: Die Temperatur lässt sich mit einem Regler einfach einstellen. Die Wasserzufuhr ist über einen Regler gesteuert …   Extremes Deutsch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.